Août 19

DOUAI : LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE FAIT APPEL CONTRE LES IRRADIÉS DU NUCLÉAIRE

Au terme de plusieurs années de combat judiciaire, deux retraités picards, anciens militaires appelés du contingent et gravement malades aujourd’hui, ainsi qu’une veuve, ont été reconnus en juin dernier victimes des essais nucléaires français (en Algérie en 1960 et en Polynésie en 1968) par le tribunal administratif d’Amiens. L’État était alors condamné à leur verser des indemnités de 50 000 à 70 000 €.

Et voilà qu’au cœur de l’été, les victimes apprennent que le ministère de la Défense a fait appel le 8 août de la décision devant la cour administrative de Douai. La démarche ne suspend pas toutefois le versement des indemnités, toujours attendu à ce jour, de la Commission d’indemnisation.

«  Je croyais que c’était gagné mais l’État joue l’usure, regrette l’Amiénois Alain Silvain, président de l’association Aven 80 et l’un des requérants. Si on touche la somme dite, nous ne pourrons pas la dépenser  », ajoute-t-il. « Je ne comprends pas cette attitude de l’État alors qu’un nouveau décret de l’Élysée plus favorable sur le seuil de causalité doit paraître en septembre  », réagit de son côté Jean-Luc Sans, président national de l’Aven. «  Le ministère de la Défense s’acharne alors que trois experts ont conclu à l’exposition aux essais nucléaires des requérants qui sont dans une situation délicate humainement  », déplore Me Cécile Labrunie, avocate qui assistera les irradiés devant la cour d’appel de Douai.

http://www.courrier-picard.fr/region/douai-la-defense-fait-appel-contre-les-irradies-du-nucleaire-ia0b0n833798

NDLR: le ministre de la défense devrait avoir honte!