Déc 23

ENQUÊTE PUBLIQUE DU PROJET RTE-ENEDIS (FRANCE) ET “FAB” (GRANDE-BRETAGNE)

cyber-crilanL’électricité pour les radiateurs électriques bretons ou normands pourra être fournie par l’Angleterre via ce projet de ligne THT pendant les pics de consommation…Extrait du communiqué du CRILAN : « Mais ERTE (ENEDIS) le reconnaît, aussi parce que Menuel est un point d’entrée vers la Bretagne (Ligne-Domloup-Rennes et Cotentin Maine vers les Pays de Loire par Vitré). Des motivations voilées mais apparentes et réelles dans le déséquilibre électrique français. »
Bonjour les pertes électriques en ligne alors que le potentiel en énergies renouvelables surtout éolien est si important en Bretagne !
Eh! bien sûr ce projet permettra d’écouler tout le surplus de l’énergie nucléaire vers l’Angleterre tout en nous laissant les déchets nucléaires ingérables…. Sans parler des travaux qui auront lieu sur la si jolie plage de Siouville qu’ont pu admirer tous ceux qui sont venus au rassemblement de Flamanville les 1er et 2 octobre 2016.
Rappelons-nous :
Le projet a été validé par l’Union européenne ( 14/10/2013) et par le Ministère de
l’Écologie en charge de l’énergie ( 15/07/2014), pendant les vacances d’été.
 Comme à l’habitude, la concertation a commencé une fois la décision prise, le 19/12/2014, à la Préfecture de la Manche, période pendant laquelle il ne s’est agi que de tester l‘acceptabilité du tracé du projet en souterrain et en sous-marin par les agriculteurs, les pêcheurs, les élus, les grands donneurs d’ordre et les associations.
C’est une interconnexion entre RTE (France) et FAB LINK (Grande Bretagne), sans doute en liaison avec British Energy, achetée par EDF, principale productrice d’électricité en Angleterre qui oblige à l’extension du poste de transformation de Menuel (commune de l’Étang- Bertrand) où il s’agit de construire une station de conversion du courant .
220 kilomètres de lignes :
180 km en mer : 30 en eaux territoriales françaises jusqu’à AURIGNY…40 km en
souterrain, dont 25 km entre Menuel, le poste de dispatching de l’électricité produite par les réacteurs de Flamanville et le littoral de l’Ouest Cotentin par un transit maximal de 1,4 GW, soit plus de la production maximale d’un réacteur actuel.
Les échanges nationaux sont prévus au niveau de 4GW (un tunnel électrique sous la Manche existe déjà depuis 1985).
En mer, il y aurait deux paires de câbles électriques, espacés de 3 fois la hauteur d’eau “ensouillés” ou recouverts d’un matelas de béton et de rochers, sous coquilles métalliques,
A terre, ils seraient enfouis à 1,50 mètre de profondeur sur 1 m de largeur dans des fourreaux enrobés de béton. Des chambres de jonction sont prévues tous les 1000 m. Des stations de conversion entre courant continu et courant alternatif, de 3 à 4 hectares, sont prévus à chaque extrémité.

Texte proposé pour la cyberaction:

Monsieur le Commissaire Enquêteur,

Opposé à la construction de l’EPR, je le suis aussi à l’interconnexion entre RTE ( France) et FAB LINK ( Grande Bretagne), sans doute en liaison avec British Energy, achetée par EDF, principale productrice d’électricité en Angleterre qui oblige à l’extension du poste de transformation de Menuel (commune de de l’Etang- Bertrand) où il s’agit de construire une station de conversion du courant.
Dans l’attente d’un avis défavorable de votre part, je vous prie de croire en ma vigilance sur vos décisions.

Pour signer cette pétition qui sera envoyée au Commissaire Enquêteur, aller sur : http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/tht-cadeau-epr-noel-1254.html

Cyberaction mise en ligne le jeudi 22 décembre 2016, proposée par Cyberacteurs, en partenariat avec le CRILAN (Comité de Réflexion, d’Information et de Lutte Anti-Nucléaire). Pour en savoir plus sur le CRILAN aller sur :

http://www.s323409623.onlinehome.fr/crilan/index.php?option=com_content&view=article&id=27&Itemid=53

Cette cyberaction prendra fin le : vendredi 27 janvier 2017