«

»

Juin 23

HINKLEY POINT C: FACTURE GONFLÉE DE 30 MDS DE LIVRES POUR LE CLIENT

Hinkley PointLondres – Le contrôleur des comptes britanniques a déploré vendredi que le prix garanti pour la construction de la centrale nucléaire Hinkley Point C d’EDF pourrait engendrer un surcoût de 30 milliards de livres sur la facture des consommateurs (34 milliards d’euros).
« Le ministère de l’Énergie a engagé les consommateurs d’électricité et contribuables britanniques sur un accord onéreux et risqué dans un marché changeant de l’énergie. L’avenir nous dira si cet accord est rentable, mais on ne peut pas dire que le ministère ait mis toutes les chances de son côté pour que ce soit le cas« , a déploré Amyas Morse, le chef du National Audit Office (NAO) dans un rapport.

Après dix ans de préparation, le projet de centrale nucléaire Hinkley Point C a été signé en septembre dernier par les autorités britanniques, la compagnie d’électricité française EDF et leurs partenaires chinois. Il consiste à édifier deux réacteurs de type EPR dans le sud-ouest de l’Angleterre, pour une mise en service prévue fin 2025.
Les travaux du chantier ont débuté et la coulée du premier béton pour la mise en place des premières structures permanentes de la centrale a eu lieu fin mars.
La construction doit coûter 18 milliards de livres (20,4 milliards d’euros) mais la NAO a pointé dans son rapport le fait que les conditions commerciales négociées entre le gouvernement britannique et EDF en 2013 pourraient s’avérer moins intéressantes que prévu pour les consommateurs.
À l’époque, Londres s’est engagé à ce qu’un prix de 92,5 livres par mégawatt/heure (rehaussé chaque année de l’inflation) soit garanti pendant 35 ans aux exploitants de la centrale  – détenue aux deux-tiers par EDF et à un tiers par la compagnie d’État chinoise CGN. Si les prix du marché de gros sont inférieurs à ce niveau, la différence avec ce tarif garanti sera versée aux exploitants – et cette facture sera supportée in fine par les consommateurs.
Or, argue la NAO, du fait de perspectives peu reluisantes pour les prix de l’électricité sur les marchés, la somme totale que devront payer les Britanniques pour compenser cette différence pourrait quintupler, atteignant 30 milliards de livres au lieu des 6 milliards envisagés au départ.
Le contrôleur des comptes publics a néanmoins ajouté que l’accord conclu par le ministère de l’Énergie comprenait des clauses qui « pouvaient être ajustées en faveur des consommateurs« , et espéré que Londres pourrait « maximiser les avantages de Hinkley Point C pour les consommateurs et les contribuables« .

https://www.romandie.com/news/Hinkley-Point-C-facture-gonflee-de-30-mds-de-livres-pour-le-client-contr-leur/808316.rom