«

»

Juil 17

NUCLÉAIRE : POURQUOI L’USINE AREVA DU CREUSOT EST-ELLE DANS LE COLLIMATEUR ?

CreusotDes « anomalies » ont été détectées dans la cuve de l’EPR de Flamanville, forgée à l’usine Areva du Creusot, en Saône-et-Loire. « Secrets d’info » sur France Inter a mené l’enquête sur les incroyables dysfonctionnements recensés dans l’usine bourguignonne.

La forge de l’usine Areva du Creusot est dans la tourmente depuis plusieurs mois. <http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/saone-et-loire/le-creusot/anomalies-dans-la-cuve-de-l-epr-forgee-au-creusot-y-t-il-eu-des-falsifications-988907.html>  Des « anomalies » ont été détectées dans le suivi des fabrications d’équipements au sein de l’usine, là où a été forgée la cuve de l’EPR de Flamanville dont l’acier présente un défaut de composition.

L’émission « Secrets d’info » diffusée sur France Inter est revenue sur ce dossier dimanche 16 juillet 2017. <https://www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info/secrets-d-info-16-juillet-2017>  Elle avait déjà consacré une enquête à ce sujet en avril dernier. <https://www.franceinter.fr/sciences/cuve-de-l-epr-de-flamanville-l-incroyable-legerete-d-areva-et-edf>

L’usine du Creusot n’avait pas la capacité nécessaire pour fabriquer la cuve de l’EPR car « cette usine n’est absolument pas aux standards requis par l’industrie nucléaire qui sont très élevés« .
« EDF et Areva étaient parfaitement au courant de cette situation » et malgré cela, ils ont décidé de confier à cette usine la fabrication d’une pièce extrêmement sensible d’une centrale nucléaire.
Les journalistes de France Inter s’appuient notamment sur des lettres adressés par l’ASN (Autorité de Sureté Nucléaire) à EDF. Dans ces courriers envoyés en décembre 2005, l’ASN prévient EDF que l’usine de Saône-et-Loire rencontre de gros problèmes de fabrication et d’assurance qualité.

Un nouveau couvercle devrait être fabriqué au Japon

L’émission de France Inter revient sur les conséquences au niveau de la sûreté : y a-t-il un risque que la cuve qui a été installée sur le chantier de l’EPR ne résiste pas à un changement brutal de température ? L’ASN doit rendre sa réponse définitive au mois de septembre pour dire si la cuve est conforme ou non. 
En attendant, elle a validé les tests menés sur la cuve de l’EPR de Flamanville, mais à condition qu’EDF change le couvercle d’ici 2024 et que des contrôles supplémentaires soient effectués sur la cuve durant son fonctionnement.
Pourquoi cette date ? Il faut « sept ans pour fabriquer un nouveau couvercle » et celui-là sera fabriqué au Japon, indique France Inter.
Précisons que la cuve de l’EPR de Flamanville n’est pas la seule malfaçon reprochée à l’usine du Creusot. <http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/saone-et-loire/le-creusot/usine-creusot-forge-d-areva-une-centaine-d-irregularites-ont-ete-detectees-1092833.html>  En tout, une centaine d’irrégularités ont été repérées. 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/saone-et-loire/le-creusot/nucleaire-pourquoi-usine-areva-du-creusot-est-elle-collimateur-1298359.html