Mai 06

PYONGYANG : LES PRESSIONS AMÉRICAINES N’AIDENT PAS À RÉSOUDRE LA QUESTION NUCLÉAIRE

SÉOUL, 06 mai (Yonhap) — La Corée du Nord a appelé ce dimanche les États-Unis à arrêter de poursuivre les pressions et menaces militaires contre son régime, avertissant que celles-ci n’aident pas à résoudre le problème nucléaire.

«Cela n’aiderait pas à résoudre la question si les États-Unis jugent mal l’intention de favoriser la paix de la RPDC (République populaire démocratique de Corée) comme un signe de « faiblesse » et continuent à poursuivre ses pressions et menaces militaires contre celle-ci», a déclaré un porte-parole anonyme du ministère des Affaires étrangères lors d’une interview accordée à l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Cette réaction représente une critique rare du Nord contre Washington ces dernières semaines alors que les deux pays se préparent à tenir un sommet inédit entre leurs dirigeants.

«Récemment, les États-Unis trompent l’opinion publique en avançant que la clarification de la RPDC de son intention de dénucléariser la péninsule coréenne, dans la déclaration de Panmunjom adoptée au sommet historique Nord-Sud, est le résultat des soi-disant sanctions et pressions», a noté le porte-parole.

«En même temps, ils déclarent ouvertement qu’ils n’apaiseront pas les sanctions et pressions jusqu’à ce que la RPDC abandonne complètement ses armes nucléaires et s’apprêtent aussi à aggraver la situation sur la péninsule coréenne en déployant des moyens stratégiques sur la péninsule et en remettant sur le tapis la question des « droits de l’Homme » en RPDC.»

Le porte-parole semble faire référence aux huit chasseurs furtifs américains F-22 récemment envoyés pour participer aux exercices aériens conjoints Corée du Sud-États-Unis.

Le Nord a également accusé Washington de provoquer «intentionnellement» Pyongyang «à un moment où la situation sur la péninsule évolue vers la paix et la réconciliation grâce au sommet historique Nord-Sud et à la déclaration de Panmunjom».

«Cet acte ne peut être interprété que comme une tentative dangereuse de ruiner l’atmosphère de dialogue difficilement obtenue et de ramener la situation au point de départ», a-t-il averti.

lsr@yna.co.kr

http://french.yonhapnews.co.kr/news/2018/05/06/0200000000AFR20180506000700884.HTML