Août 20

ENTRETIEN AVEC L’AMBASSADEUR DU JAPON PRÈS LE BÉNIN, KIYOFUMI KONISHI: « IL FAUT ÉLIMINER L’USAGE DES ARMES NUCLÉAIRES DANS LE MONDE »

Les 6 et 9 août 1945, en pleine deuxième guerre mondiale, les villes japonaises d’Hiroshima et de Nagasaki ont été anéanties sous l’effet de deux bombes atomiques larguées par les États-Unis. 73 ans après les faits, dans une interview accordée à votre journal L’Événement Précis, l’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon près le Bénin, Kiyofumi Konishi, parle de l’engagement de son pays contre les armes nucléaires.

L’Événement Précis- Le 2 septembre 1945, la capitulation du Japon a entraîné la fin des hostilités de la seconde guerre mondiale. Quel a été l’impact de cette décision sur les plans politique, économique et social pour le Japon ?

Ambassadeur Kiyofumi Konishi-  Le militarisme japonais, à cette époque-là qui croyait aveuglément à la nécessité de l’élargissement du territoire en vue de maintenir la sécurité et la prospérité du pays, avait subi une grande défaite. C’était une sorte de chance, cette capitulation, car elle a permis la reconstruction du pays et l’a propulsé en tant que pays qui promeut la paix mondiale. Elle a également permis de rétablir le Japon en soignant son image et en le hissant au titre de pays honorable dans le monde où la réflexion de chacun est prise en compte pour redorer le blason d’un peuple qui a beaucoup perdu pendant le période de la seconde guerre mondiale. Cette importante décision, sur le plan politique, a donné une nouvelle orientation à la diplomatie japonaise. La Constitution du Japon de l’après-guerre rejetait la guerre comme moyen d’établir sa puissance. Sur le plan économique, le Japon a connu une croissance remarquable. Sur le plan social, on peut aussi noter une certaine accalmie, même si le peuple japonais est resté longtemps traumatisé par ces bombes atomiques.

E.P- Tirant leçon de cette guerre, le Japon s’investit depuis lors contre les armes nucléaires. Quelles stratégies le Japon utilise-t-il pour que cela soit effectif?

Ambassadeur- Le Gouvernement du Japon ayant subi un sinistre sans précédent par les bombes atomiques, a renoncé à la possession des armes nucléaires et continue toujours à propulser le désarmement et l’abolissement des armes nucléaires dans le monde.

E.P.- La question du nucléaire entre les États-Unis et la Corée du nord a agité l’actualité mondiale ces derniers mois. Comment l’avez-vous vécu ?

Ambassadeur- L’usage des armes nucléaires est utile pour la force de dissuasion mais c’est tout de même une épée à double tranchant ; le mieux serait de l’éliminer.

E.P.- Que diriez-vous pour conclure cet entretien ?

Ambassadeur- Je crois que le désarmement est très important dans la coopération multilatérale. Les guerres entraînent beaucoup de pertes en vies humaines. Ce sont non seulement les vies d’une multitude de citoyens des pays en belligérance qui sont prises, mais aussi celles des citoyens du monde. Cependant, ce sont les pays qui vendent ces armes qui en tirent les plus grands profits. Les dirigeants qui ne font rien pour éviter les guerres civiles ou qui induisent les pays dans les guerres civiles doivent bien y réfléchir. Quand j’étais encore un petit enfant, l’on m’a raconté l’histoire de mon père qui avait été recruté par des militaires et envoyé sur un champ de bataille. En pensant à la misère de la guerre mondiale, il avait délibérément choisi de ne pas se nourrir afin de tomber malade, et lorsque cela est arrivé, il fut renvoyé. Son renvoi est la raison de ma naissance, sans quoi, je n’existerais pas ; c’est d’ailleurs pourquoi je rapporte la conception de la vie à la lutte contre la guerre.

Entretien réalisé par Rastel DAN, publié le 19 août 2018

N’hésitez pas à partager …

http://levenementprecis.com/2018/08/19/entretien-avec-lambassadeur-du-japon-pres-le-benin-kiyofumi-konishi-il-faut-eliminer-lusage-des-armes-nucleaires-dans-le-monde/