NUCLÉAIRE IRANIEN: « PERSONNE N’AURAIT À GAGNER » D’UN ARRÊT DES INSPECTIONS (DIRECTEUR DE L’AIEA)

« L’Iran a un important programme nucléaire qui nécessite parmi les plus gros efforts en termes d’inspection« 

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) n’a pas reçu de notification de l’Iran sur un arrêt des inspections réclamé par les ultraconservateurs après l’assassinat du physicien nucléaire Mohsen Fakhrizadeh, et « personne n’aurait à y gagner« , a déclaré lundi son directeur général.

« Nous comprenons la détresse, mais il est clair que personne n’aurait à gagner d’une diminution, d’une limitation ou d’une interruption du travail que nous faisons ensemble« , a affirmé Rafael Grossi.

Mohsen Fakhrizadeh a été tué vendredi près de Téhéran dans une attaque au véhicule piégé, suivie d’une fusillade contre sa voiture, selon le ministère de la Défense. 

Nombre d’ultraconservateurs appellent à bannir les inspecteurs de l’AIEA, chargés de vérifier les activités iraniennes sensibles, conformément à l’accord conclu en 2015.

« Ce n’est pas la première fois que des parlementaires s’expriment de la sorte« , a réagi M. Grossi

« Nous devons être sur place, nous devons inspecter. Ils (Les Iraniens) ont un important programme nucléaire qui nécessite parmi les plus gros efforts en termes d’inspection« , a-t-il insisté.

« Sans cela, nous nous retrouverions dans l’obscurité totale, et les incertitudes, l’instabilité dans la région seraient bien plus élevées« , a-t-il averti.

Rafael Grossi a par ailleurs de nouveau appelé Téhéran à fournir des explications sur le site suspect du district de Turquzabad, dans la capitale, où la présence de particules d’uranium anthropogénique (résultant d’activités humaines) a été détectée.

« Je ne veux pas dramatiser mais il est important que nous obtenions des clarifications« , a-t-il souligné.

Par AFP, publié le 30 novembre 2020 à 19h38, dernière modification le 30 novembre 2020 à 23h11

Photo en titre : Christian BRUNA / POOL / AFPLe directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique, Rafael Grossi, lors d’un discours à Vienne, en Autriche, le 18 novembre 2020.

https://www.i24news.tv/fr/actu/international/1606761071-nucleaire-iranien-personne-n-aurait-a-gagner-d-un-arret-des-inspections-directeur-de-l-aiea