ORANO RENONCE À RECHERCHER DE L’URANIUM AU GROENLAND

Le groupe nucléaire français Orano ne lancera pas de campagne d’exploration pour rechercher de l’uranium au Groenland malgré les permis dont il dispose, à la suite du changement de majorité dans le territoire autonome danois.

« Nous respectons l’orientation envisagée par la coalition nouvellement nommée, et ne lancerons donc pas dans ce contexte de travaux d’exploration pour l’uranium au Groenland« , a indiqué à l’AFP un porte-parole de l’entreprise.

Le Groenland avait en effet porté au pouvoir un parti de gauche écologiste en avril. (NDLR : hélas, ce n’est pas près d’arriver en France !) Cela avait notamment sonné le glas d’un gros projet controversé de mine de terres rares et d’uranium qui avait été au cœur de la campagne.

L’ex-Areva est spécialisé dans le cycle du combustible nucléaire: mines, enrichissement de l’uranium, recyclage des combustibles usés mais aussi logistique, démantèlement et ingénierie.

Orano avait pour sa part reçu des autorités locales précédentes des permis d’exploration – et non d’extraction à ce stade – pour chercher des gisements d’uranium.

« Orano reste titulaire de 2 permis d’exploration pour l’uranium mais également pour plusieurs autres substances métalliques, attribués pour une période de 5 ans renouvelable« , souligne l’entreprise lundi.

Le groupe voulait à l’origine engager des travaux d’exploration dès cette année. Il devait s’agir d’observations depuis le ciel et sur le terrain, avec des prélèvements géologiques en surface.

jmi/ico/els

Par AFP, parue le 17 mai 2021 à 18h19

https://www.connaissancedesenergies.org/afp/orano-renonce-rechercher-de-luranium-au-groenland-210517