[Chuchotements] DÉMANTÈLEMENT DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE FESSENHEIM : LES LIMITES DE LA TRANSPARENCE

Les Chuchotements, c’est la rubrique des indiscrétions politiques des DNA et de L’Alsace.

Membre de la Commission de démantèlement de la centrale nucléaire de Fessenheim depuis le mois de mai dernier, Jean-Marie Brom s’est mis à étudier « le millier de pages encore plus ou moins confidentielles » du dossier de démantèlement avec l’objectif de participer activement aux travaux de ladite commission. Manque de bol, la veille de la première réunion, le militant antinucléaire a reçu un message du secrétariat de la commission l’informant que « le coordinateur général de la sécurité nucléaire (CoSSeN) vient d’émettre un avis défavorable vous concernant pour l’entrée sur le site de Fessenheim. L’exploitant suit toujours l’avis du CoSSeN et du coup, vous ne pourrez pas faire la visite de l’installation de Fessenheim demain ». Jean-Marie Brom, lui qui a déjà visité la centrale à de multiples reprises, découvre qu’il pose aujourd’hui « un problème de sécurité ». Après l’exploitation de la centrale, le militant fait les frais de « la nouvelle conception de la transparence promise par le gouvernement » concernant le démantèlement de la filière nucléaire. Ce qui est plutôt inquiétant mais pas vraiment surprenant.

Par Les Dernières Nouvelles d’Alsace, publié le 1er novembre 2021 à 06h00, mis à jour à 10h13

Photo en titre : Jean-Marie Brom. Photo archives L’Alsace/Jean-Marc LOOS

https://www.dna.fr/politique/2021/11/01/chuchotements-demantelement-de-la-centrale-nucleaire-de-fessenheim-les-limites-de-la-transparence