LE BELARUS ENVISAGE DE RENONCER À SON STATUT DE PAYS NEUTRE ET NON NUCLÉAIRE

Le projet de nouvelle Constitution du Bélarus, une initiative par laquelle Alexandre Loukachenko compte pour étendre son règne, ne prévoit plus le statut de pays neutre et statut de non-nucléaire.

Au lieu d’un pays « neutre », le Belarus pourrait devenir une entité qui « exclut toute agression militaire contre d’autres États à partir de son territoire », selon les médias russes.

En outre, selon le projet d’amendement à la Constitution, publié lundi, le Parlement peut envoyer, sur proposition du chef de l’État, « des militaires, des employés d’organisations militarisées et d’autres personnes en dehors de la République du Belarus pour participer à la garantie de la sécurité collective et aux travaux de maintien de la paix et de la sécurité ».

Lire aussi :  INTERDIT pour la Roumanie, autorisé pour les Pays-Bas : les Bataves investissent des milliards d’euros pour revenir au nucléaire

Récemment, le ministre des affaires étrangères du Belarus, Vladimir Makei, a déclaré que son pays était prêt à accueillir des armes nucléaires russes. Le responsable de Minsk a fait cette déclaration dans un contexte où Moscou attise les tensions autour de l’Ukraine, ainsi que la crise des migrants orchestrée par Loukachenko contre l’Union européenne.

Le Kremlin n’a pas exclu la possibilité de déployer des armes nucléaires au Belarus.

Par Julien Pottier, publié le 30 décembre 2021

https://theinquirer.fr/le-belarus-envisage-de-renoncer-a-son-statut-de-pays-neutre-et-non-nucleaire/