TAXONOMIE VERTE EUROPÉENNE ET NUCLÉAIRE: 5 EX-PREMIERS MINISTRES DU JAPON ONT PRIS PUBLIQUEMENT POSITION CONTRE SON INCLUSION

La commission européenne devrait prendre sa décision le 02 février prochain. Naoto KAN Naoto, KOIZUMI Junichiro, HOSOKAWA Morihiro, HATOYAMA Yukio et MURAYAMA Tomiichi) ont pris publiquement position contre l’inclusion du nucléaire dans la taxonomie verte européenne. Conférence de presse annuelle au club de presse du Japon des correspondants étrangers (FCCJ). 27/01/2022. Via Javale Gola et Nos voisins Lointains

Les deux derniers Premiers Ministres, en présence de la secrétaire générale de Genjiren (Fédération des associations pour le “zéro énergie nucléaire” et la promotion des ENR) rappellent le coût (exorbitant) du nucléaire suite à l’accident de Fukushima Daiichi puis des données sur le développement des ENR depuis une décennie au Japon. ALLOCUTION (35 minutes). Dès aujourd’hui, le zéro nucléaire est crédible, les ENR sont efficaces…

Selon Naoto Kan, l’éolien démarre peu mais le solaire beaucoup, il a calculé qu’il y a 4 millions d’Ha de terres cultivables au Japon, et annonce une capacité de production électrique solaire au final de 2 billions de Kw/h (10 puissance 12). Il conclut sur une illustration : de grandes surfaces sont disponibles sur l’île de Hokkaido, mais pas ailleurs où les petits agriculteurs vieillissent sans être remplacés ; un bon scénario selon Kan, consisterait à maintenir l’activité (sur ces terrains non constructibles) pour les faire évoluer vers des fermes solaires. QUESTIONS (36 minutes).South China Morning Post : dans un contexte de dérèglement climatique, les besoins énergétiques au niveau mondial augmentent ; la Chine s’engage dans le projet américain des SMR, qui intéresse aussi le Japon. L’arrêt du nucléaire est-elle une position responsable ?

KOIZUMI : Je suis pour “le zéro nucléaire” ; l’ensemble des déchets industriels explosent, on ne sait qu’en faire ; les déchets nucléaires sont encore plus phénoménaux en volume or il faut absolument les mettre en sécurité car ils représentent un grand danger mais aujourd’hui le gouvernement veut poursuivre le développement du nucléaire alors que nous n’avons aucune solution pour le confinement des déchets.

KAN : pour ne parler que du Japon, il a été victime à deux reprises du nucléaire (La bombe puis Fukushima) ; concernant l’accident nucléaire de Fukushima Daiichi, nous sommes passés à deux doigts de devoir évacuer la population de Tokyo, si bien que l’option nucléaire ne me semble plus tenable. Pour diminuer le C02, le potentiel des ENR peut couvrir les besoins, comme cela est démontré et promu également à l’étranger. Libération : « Je suis une journaliste française, pour la taxonomie du nucléaire, tous les Français n’y sont pas favorables mais le président de la France est le promoteur de l’énergie nucléaire, pouvez-vous délivrer un message bref et fort à notre président ? » (à 46′).

KAN : si je devais m’exprimer auprès du Président Macron, je dirais ce que je viens de vous dire. C’est-à-dire que sans le nucléaire, les ENR suffisent à satisfaire les besoins énergétiques, c’est le premier point. En second lieu, nous avons failli devoir évacuer Tokyo, or la France a beaucoup de centrales nucléaires et s’il arrivait un accident similaire en France, il faudrait peut-être évacuer Paris, et si c’était le cas, pour une durée de 50 à cent ans, pendant lesquels Paris serait inhabitable comme c’est le cas à Tchernobyl. Je suis certain que le président sera sensible à ces deux messages.

KOIZUMI : la France vise actuellement 50% de nucléaire, il paraît donc difficile pour le président de défendre zéro nucléaire… Mais elle a des voisins qui veulent eux aussi réduire leur dépendance, telle l’Allemagne et je pense que ces pays doivent démontrer la faisabilité du zéro nucléaire, ce qui fera changer d’avis le président français.

La fin : le médiateur (le monsieur à droite) leur demande d’intervenir auprès des anciens dirigeants européens, avant le 2 février…par exemple Kan auprès de Prodi ; puis il annonce que c’est la première fois qu’ils sont réunis ici pour une nouvelle annonce, la création à eux deux d’un nouveau parti politique ! Mais c’est une plaisanterie, Koizumi est retraité et ne veut plus entrer en politique ! Naoto Kan lui, veut se consacrer à la promotion de la suffisance énergétique du japon grâce à l’énergie solaire.

La traductrice, pour conclure, informe les correspondants étrangers que le Parlement européen regrette le pouvoir décisionnaire de la Commission européenne sur un sujet aussi important pour de nombreux pays et lui souhaite bon succès dans son opposition à cette résolution de taxonomie.

Voir ci-contre la bande annonce du Film Le couvercle du soleil(1mn51 s) que le Crilan a diffusé à Flamanville en 2018 en présence de Naoto Kan puis à Cherbourg en présence du réalisateur.

Par André JACQUES, publié le 29 janvier 2022

Retrouvez cet article et les vidéos en cliquant sur:

http://crilan.fr/taxonomie-verte-europeenne-et-nucleaire-5-ex-premiers-ministres-du-japon-ont-pris-publiquement-position-contre-linclusion-du-nucleaire-dans-la-taxonomie-verte-europeenne/