NUCLÉAIRE. ORANO LA HAGUE : DE NOUVELLES CAPACITÉS D’ENTREPOSAGE DES REBUTS DE MOX BIENTÔT OPÉRATIONNELLES

Les dysfonctionnements de l’usine Melox ont généré une augmentation des rebuts de Mox. Sur la Hague, Orano s’adapte avec des capacités supplémentaires d’entreposage.

Orano la Hague (Manche) va mettre en service fin avril 2022 un nouvel atelier d’entreposage des rebuts de Mox venant de l’usine de Melox. Cet atelier est situé sur le bâtiment BST1, l’atelier de deuxième conditionnement et d’entreposage de l’oxyde de plutonium de l’usine UP2-800. Il pourra accueillir 378 boîtes de ces rebuts de Mox.

Nous avons réalisé des travaux dans des locaux existants répondant à toutes les exigences de sûreté et de sécurité. Il y a eu un peu de génie civil, l’installation de ventilations adaptées et de racks pour l’entreposage.

Direction d’Orano la Hague

La mise en service de l’atelier reste encore conditionnée au feu vert de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), attendu dans les prochains jours. Il s’agit là de répondre aux difficultés rencontrées par l’usine de Melox qui fabrique le Mox, un combustible de retraitement élaboré à partir des matières extraites par Orano la Hague.

À lire aussi : Nucléaire : incident sur un rinceur acide à Orano La Hague, l’usine UP3 à l’arrêt jusqu’à fin avril

Un volume important

Le changement de process de fabrication des pastilles de poudre d’uranium, avec un passage d’une voie humide à une voie sèche, a généré depuis plus de quatre ans un volume important de rebuts.

De 5 à 10 tonnes de pastilles de Mox ne respectant pas la qualité requise, les rebuts sont passés à 15 à 20 tonnes par an. L’ASN s’en était émue, soulignant « une saturation plus rapide que prévu des capacités d’entreposage des matières plutonifères » sur le site de la Hague.

À lire aussi : Un accord trouvé, les agents de protection d’Orano La Hague suspendent leur mouvement de grève

1 300 emplacements supplémentaires

Sur Melox, un plan d’actions a aussi été lancé, qui a permis une production de meilleure qualité. « Il y a depuis le début de l’année moins de rebuts de Mox qui nous remontent », constate Orano sur la Hague. Pour autant, l’usine de la Hague va quand même augmenter ses capacités d’entreposage de ces rebuts, avec 1 300 emplacements supplémentaires.

Après ce premier atelier, un dossier doit être déposé fin avril auprès de l’ASN pour aménager un deuxième atelier, au niveau du bâtiment R4, qui assure la purification et la conversion du plutonium, de l’usine UP2-800. Le programme prévoit un troisième atelier d’entreposage dont la localisation n’est pas encore arrêtée.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Presse de la Manche dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Par Jean Lavalley, La Presse de la Manche, publié le 10 avril 2022 à 01h21 

Photo en titre : Sur le site de la Hague, 1 300 emplacements supplémentaires pour l’entreposage des rebuts de Mox doivent être réalisés. 378 seront mis en service fin avril. (©Jean-Paul BARBIER)

https://actu.fr/normandie/la-hague_50041/nucleaire-orano-la-hague-de-nouvelles-capacites-d-entreposage-des-rebuts-de-mox-bientot-operationnelles_50003076.html

NOTE:

Les ressources offertes par ce site ne peuvent exister sans le soutien financier de nos lecteurs, qui s’abonnent au journal ou qui l’achètent en kiosques.