VILLEMOIRIEU : ILS MANIFESTENT POUR QUE LA CENTRALE DE BUGEY FERME DÉFINITIVEMENT

Une dizaine de manifestants de Sortir du nucléaire Bugey se sont réunis à Villemoirieu ce samedi 18 juin. Ils veulent en finir avec le tout nucléaire en France et s’inquiètent considérablement pour l’avenir.

 La date n’a pas été choisie au hasard : à un jour du second tour des élections législatives, les membres de l’association Sortir du nucléaire Bugey se sont réunis à Villemoirieu tout au long de la matinée. Même s’ils veulent conserver leur neutralité politique, ils estiment qu’il faut le plus rapidement possible abandonner le tout nucléaire.

« Depuis toujours, on ne cesse de nous répéter que le nucléaire crée de l’emploi et une énergie décarbonée, mais il ne faut pas oublier de dire le reste, indique Jean-Pierre Collet, président de l’association. Le nouvel EPR de Flamanville, c’est plusieurs années de retard et une facture de 21 milliards d’euros [19 milliards d’euros en réalité d’après la Cour des comptes NDLR] qui n’a cessé de grossir année après année. On nous dit que c’est une énergie propre, mais les déchets qu’en fait-on ? Où sont-ils enfouis ? Et l’uranium, où va-t-on le chercher ? Souvent au Niger ou au Kazakhstan, dans des conditions horribles. Ce n’est pas joli, joli ce qu’il se passe ».

« Regardez ce qu’il s’est passé à Tricastin »

Les membres de l’association ne veulent toutefois pas que Bugey ferme immédiatement. Ils pensent qu’à l’échelle nationale, il faut mettre en place une programmation de fermeture des centrales afin de se concentrer sur les alternatives.

« Ce qu’il faut dire aussi, c’est que les centrales nucléaires peuvent être dangereuses. Il y a régulièrement des petits accidents et cela ne va pas aller en s’arrangeant puisque le parc est vieillissant. Même si EDF fait preuve de moins d’opacité qu’auparavant, regardez ce qu’il s’est passé à Tricastin [EDF aurait sous-déclaré plusieurs graves incidents à l’Autorité de sûreté nucléaire, alors que la réglementation l’y oblige, NDLR ] ».

D’après certains membres de l’association, il serait aussi intéressant de confier aux Régions, aux Départements et aux collectivités locales en général un vrai rôle dans la politique énergétique qu’elles souhaitent mener.

Mais la priorité, c’est de sortir du nucléaire « le plus vite possible. D’autant que les gens ne s’en rendent pas compte, mais en mai par exemple, Bugey a quasiment été constamment fermé », souffle Jean-Pierre Collet.

Par Vincent PROD’HOMME, publié le 19 juin 2022 à 22h15, mis à jour à 22h16

Photo en titre : Une dizaine de membres de l’association Sortir du nucléaire Bugey se sont rassemblés à Villemoirieu ce samedi 18 juin. Photo Le DL /V.Pr.

https://www.ledauphine.com/environnement/2022/06/18/isere-villemoirieu-ils-manifestent-pour-que-la-centrale-de-bugey-ferme-definitivement