Juil 20

LA HAGUE : L’ASN ENVISAGE DE VALIDER UN NOUVEAU REPORT DE L’ÉVACUATION DE CERTAINS DÉCHETS HISTORIQUES

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) met en consultation, jusqu’au 16 septembre, un projet de décision concernant le nouveau calendrier de reprise et de conditionnement des déchets contenus dans un silo à La Hague (Manche). À la demande d’Orano, l’ASN s’apprête à valider un report de deux ans du dernier calendrier fixé.

Le projet de décision concerne le « silo 130« , une installation enterrée contenant 518 tonnes de déchets nucléaires (essentiellement de l’uranium, de l’aluminium, du graphite et du magnésium) issus des combustibles de la filière uranium naturel-graphite-gaz (UNGG). Le 6 janvier 1981, un incendie avait abouti au noyage partiel des déchets par l’eau d’extinction. « Le silo contient aujourd’hui des déchets solides (…), de l’eau et des boues », explique l’ASN.

En 2010, l’ASN avait fixé un premier calendrier de reprise de ces déchets historiques. Orano (Areva, à l’époque) devait débuter les opérations au plus tard le 1er juillet 2016 de sorte à achever l’opération à la fin de l’année 2023. Cette première décision fixait à 2020 la fin de l’évacuation des déchets solides et à 2022 la fin de l’évacuation de l’eau et des boues.

En 2017, l’ASN valide un premier report des travaux de près de deux ans, tout en conservant l’échéance finale de 2023. Les opérations de reprise des déchets devaient débuter au plus tard le 30 avril 2018 et l’évacuation des déchets solides être achevée au plus tard le 30 juin 2021. L’échéance pour l’évacuation des boues et de l’eau disparaissait, seule la fin des opérations de récupération et de reconditionnement devait intervenir avant le 31 décembre 2023.

Avec le projet de décision mis en consultation, l’ASN s’apprête à entériner un deuxième report de deux ans. Celui-ci est justifié par « un nombre conséquent d’aléas climatiques et de difficultés techniques et organisationnelles », explique l’Autorité. Les opérations de reprise devront débuter au plus tard le 31 décembre 2019. La fin de l’évacuation des déchets solides est fixée au 31 décembre 2022 et la fin des opérations de récupération et de reconditionnement des boues et de l’eau au 31 décembre 2025.

Par Philippe Collet, journaliste, rédacteur spécialisé, publié le 19 juillet 2019

https://www.actu-environnement.com/ae/news/la-hague-silo130-report-dechets-nucleaires-historiques-33825.php4