POLYNÉSIE : HIRO TEFAARERE VEUT UNE INDEMNISATION GLOBALE DES VICTIMES DU NUCLÉAIRE

Défendre les familles des victimes du nucléaire, mises à l’écart du processus d’indemnisation, c’est le nouveau cheval de bataille de l’association Moruroa e Tatou. La famille polynésienne est donc logiquement le thème choisi pour le rassemblement prévu le 2 juillet prochain. 

Non, l’association Moruroa e tatou ne participera pas à la table ronde avec les autorités nationales pour discuter du nucléaire. « Avant de parler d’un déplacement à Paris, de rencontrer le président de la République, sur quelque dossier que ce soit, il est nécessaire que l’État accepte de remplir tous les préalables, c’est-à-dire une indemnisation globale de tous ceux et celles qui souffrent« , a déclaré hier soir sur notre plateau le président de l’association, Hiro Tefaarere. Et d’ajouter qu’aux États-Unis « ils ont fait une indemnisation globale…aujourd’hui, on a que 141 dossiers et au niveau de Moruroa e tatou, à peine 11 ont été traités et acceptés par les tribunaux et non par le Civen ».

Polynésie la 1ère, publié le 25 avril 2021 à 10h14, mis à jour le 25 avril 2021 à 10h23

Écoutez l’intervention d’Hiro Tefaarere, il était interviewé par Aiata Tarahu (4mn04s) : pour cela cliquer sur :

https://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/hiro-tefaarere-veut-une-indemnisation-globale-des-victimes-du-nucleaire-992587.html