Tag: fausses

Juil 23

RUMEUR D’EAU CONTAMINÉE: ENQUÊTE OUVERTE POUR « DIFFUSION D’INFORMATIONS FAUSSES »

Paris – Une enquête a été ouverte pour « publication, diffusion ou reproduction d’informations fausses de nature à troubler la paix publique« , après la circulation d’une rumeur évoquant une contamination de l’eau en région parisienne, a-t-on appris lundi auprès du parquet de Paris, confirmant une information de LCI. Cette rumeur est notamment partie d’un message vocal …

Continuer à lire »

Fév 18

AREVA MOX SERVICES ATTAQUÉ EN JUSTICE PAR LES ÉTATS-UNIS

Les États-Unis accusent le consortium en charge de la construction d’une usine de conversion du plutonium militaire d’avoir fait rembourser des fausses factures. Un système illégal de rétro-commissions entre un fournisseur et des salariés du consortium a aussi été découvert. Trois mois après que le Department of Energy (DoE) a officialisé l’arrêt de la construction …

Continuer à lire »

Juil 18

LE TRAITÉ SUR L’INTERDICTION DES ARMES NUCLÉAIRES DANS LE CONTEXTE DU DÉSARMEMENT

Emmanuelle Maitre, Chargée de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) répond aux questions de Pierre Verluise, fondateur du Diploweb.com. Elle dresse avec pédagogie et précision un vaste tableau d’ensemble d’un sujet majeur. QUESTIONS : . Quelles sont les idées fausses sur ce traité d’interdiction ? . Quelles sont les idées à retenir sur le …

Continuer à lire »

Juin 13

LES « FAKE NEWS » DU NUCLÉAIRE

En utilisant des techniques qui s’apparentent à celles de la propagande et parfois, tout simplement, du mensonge, on essaie de faire croire que l’arme nucléaire apporte à nos concitoyens une garantie absolue de sécurité. Dans le livre que je viens d’écrire, « L’illusion nucléaire », de nombreuses « fake news », nommées « fausses certitudes …

Continuer à lire »

Jan 08

USA : LES SERVICES DE RENSEIGNEMENT ONT SOUS-ESTIMÉ LA CORÉE DU NORD

Plusieurs responsables des services américains du renseignement ont avoué ne pas avoir assez prévenu l’administration Trump du danger que représentait l’évolution du programme nucléaire nord-coréen, selon The New York Times. Au début de la présidence de Donald Trump, les services américains de renseignement ont informé la nouvelle administration qu’elle avait jusqu’à quatre ans en réserve …

Continuer à lire »