Tag: liquides

Juin 20

CENTRALE DE CATTENOM: UNE VANNE D’ISOLEMENT DÉFECTUEUSE DEPUIS 2 ANS

Un dysfonctionnement sur une vanne d’isolement du bâtiment réacteur de l’unité n°4 a été détecté le 29 mai. Selon EDF, la vanne pourrait être défectueuse depuis le printemps 2016. La centrale de Cattenom informe ce mardi soir qu’un dysfonctionnement d’une vanne d’isolement du bâtiment réacteur de l’unité n°4 a été identifié le 29 mai dernier. Dans …

Continuer à lire »

Juin 16

NARBONNE : LE SITE NUCLÉAIRE ORANO MALVÉSI OUVRE SES PORTES

Lundi 11 juin, le site industriel de production de combustible nucléaire Orano Malvési de Narbonne lançait une opération portes ouvertes de trois jours. La dernière avait eu lieu en 2009. Pour cette première journée, dédiée aux officiels et à la presse, Philippe Knoche, directeur général du groupe Orano avait fait le voyage jusqu’à Narbonne. Lors …

Continuer à lire »

Nov 09

LE PRÉFET DE L’AUDE AUTORISERA UN PROJET D’AREVA DE TRAITEMENT DES NITRATES

Le préfet de l’Aude, Alain Thirion, a annoncé mercredi, à Carcassonne, qu’il autoriserait le projet d’Areva de traitement des nitrates (TDN) contenus dans des déchets liquides sur le site de Malvési, près de Narbonne. Thirion a expliqué, lors d’une conférence de presse, qu’il « entendait l’inquiétude » de la population mais qu’il allait signer l’arrêté d’autorisation pour …

Continuer à lire »

Mai 10

NOTE DE LA CRIIRAD SUR L’EFFONDREMENT D’UN TUNNEL CONTENANT DES DÉCHETS RADIOACTIFS À HANFORD (USA)

Les faits (à partir du communiqué officiel en Anglais) Mardi 9 mai 2017, sur le site nucléaire de Hanford (état de Washington, à environ 300 km au sud-est de Seattle), aux États-Unis, a été constaté un effondrement d’un tunnel qui contient des déchets radioactifs. L’effondrement a une surface d’environ 6 mètres par 6 mètres. Ce …

Continuer à lire »

Fév 07

DES ONTARIENS S’OPPOSENT AU TRANSPORT DE LIQUIDE RADIOACTIF SUR LES ROUTES

Des résidents du sud de la province s’opposent à ce que des déchets radioactifs produits en Ontario soient transportés par camion jusqu’en Caroline du Sud. Ottawa a accordé les permis nécessaires à l’exportation de ces déchets dangereux l’été dernier. Le premier convoi était prévu en 2016, mais une poursuite aux États-Unis a retardé son départ. …

Continuer à lire »