Tag: sensibles

DES SOLDATS AMÉRICAINS RÉVÈLENT MALENCONTREUSEMENT DES SECRETS NUCLÉAIRES

Contraints de mémoriser un grand nombre d’informations et d’acronymes, des militaires chargés de l’arsenal nucléaire ont utilisé des applications en ligne comme outils de révision, dévoilant des informations sensibles sans s’en rendre compte. Des soldats américains qui révisaient leurs connaissances en ligne ont révélé des secrets nucléaires, selon une enquête publiée, vendredi 28 mai, par Bellingcat. …

Lire la suite

EPR : LA SÉCURITÉ DU RÉACTEUR NUCLÉAIRE MISE À NU

Plan détaillé du site nucléaire de l’EPR de Flamanville, localisation des caméras de sécurité ou encore descriptions du système électronique de surveillance : ce sont plus d’un millier de pages, contenant des données hautement sensibles qui ont fuité. Un scandale majeur, qui concerne un réacteur nucléaire toujours en chantier après de multiples déboires, et remet totalement …

Lire la suite

CENTRALES NUCLÉAIRES ET PRISONS : GOOGLE PIXELLISE, APPLE FLOUTE

Après le vol d’un paramoteur de Greenpeace au-dessus de la centrale du Bugey, un rapport parlementaire s’inquiétait que les installations nucléaires ne soient pas floutées « sur Google Earth ». Après l’évasion de Redoine Faïd du centre pénitentiaire de Réau, la ministre de la Justice s’émouvait que les prisons soient visibles « sur Google Maps ». Depuis quelques jours, …

Lire la suite

DEUX CENTRALES NUCLÉAIRES DE SEINE-MARITIME SURVOLÉES PAR DES ULM, LA MÊME JOURNÉE

Deux incidents se sont produits, mercredi 25 juillet 2018, dans le ciel de deux centrales nucléaires de Seine-Maritime, Paluel et Penly. Deux ULM ont survolé ces sites sensibles. Ça peut n’être qu’une coïncidence. Mercredi 25 juillet 2018, deux aéronefs ont survolé, le matin et l’après-midi, les centrales nucléaires de Paluel et Penly (Seine-Maritime). Le premier …

Lire la suite

TERRORISME : DES ISLAMISTES RADICAUX DANS LA FILIÈRE NUCLÉAIRE ?

Selon « Mediapart », l’État-major opérationnel de prévention du terrorisme (EMOPT) a recensé 59 personnes en 2017 comme islamistes radicaux ayant travaillé ou travaillant dans le nucléaire avec « différents degrés de radicalisation« . L’information a de quoi inquiéter, mais le service de renseignement concerné nuance. Mardi 6 février, Mediapart publie un article sur « l’anatomie de la menace terroriste …

Lire la suite