Tag: doses

Sep 19

AU TRICASTIN, LA GRÈVE TIMIDE DES SOUS-TRAITANTS DU NUCLÉAIRE

Le syndicat SUD-énergie a appelé à une grève nationale, mercredi 18 septembre, pour protester contre la détérioration des conditions de travail. À l’entrée du site nucléaire du Tricastin, l’un des plus grands de France (il regroupe des installations du cycle du combustible et quatre réacteurs nucléaires), le barrage filtrant d’une dizaine de grévistes invite les …

Continuer à lire »

Fév 02

SORTIR DU NUCLÉAIRE À LANNION : UNE CONFÉRENCE MERCREDI 6 FÉVRIER 2019

Les membres du collectif Sortir du nucléaire proposent une conférence, le mercredi 6 février, à 20 h 30, à l’espace Sainte-Anne, animée par Roland Desbordes, ancien président de la Criirad (Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité), sur le thème : « Quelles doses en cas d’accident nucléaire ? ». « Il faut imaginer qu’un accident de type Fukushima pourrait survenir …

Continuer à lire »

Mar 04

LA MAUVAISE FOI DE L’IRSN CONCERNANT LES FAIBLES DOSES – LEUR DANGEROSITÉ CONNUE DEPUIS DES LUSTRES

L’IRSN tient un double discours sur les faibles doses. C’est très visible dans un article sur les “faibles doses” de son site Web où elle se contredit elle-même. Sans aller jusqu’à adhérer au modèle linéaire sans seuil, son article présente le modèle linéaire comme le modèle de référence (il expose le modèle linéaire sans seuil mais …

Continuer à lire »

Fév 20

LA SCIENCE N’EST PAS UNE OPINION

Il faut conforter l’opinion publique dans la confiance qu’elle porte à la science. Elle peut donner lieu à des débats, mais à terme, elle aboutit à un consensus fondé sur l’observation de la réalité, soutient Jacques Neirynck, qui cite la polémique sur le glyphosate Une institution subsiste seulement par la vertu de sa bonne réputation. …

Continuer à lire »

Avr 23

EN FINIR AVEC LE «DOGME HIROSHIMA»

«Exigeons que l’OMS démolisse enfin les trois piliers de la désinformation sur les rayonnements ionisants!» Alison Katz, d’IWHO, pointe l’invocation de la «radiophobie» pour expliquer les problèmes sanitaires des victimes d’accidents nucléaires, le recyclage douteux du «modèle Hiroshima» et le déni des effets de la radio-contamination à faible dose. La rencontre entre le collectif IndependentWHO – Santé …

Continuer à lire »