Tag: dépollution

Oct 31

DÉPOLLUTION À MORUROA : « AUTANT NOUS EXPLIQUER QU’UNE NOUVELLE COIFFURE ET UNE PÉDICURE CONSTITUENT UN REMÈDE SÉRIEUX AU CANCER »

PARIS, le 30 octobre 2018. Le député Moetai Brotherson a profité du débat lors de l’examen du budget outre-mer à l’Assemblée nationale pour interpeller la ministre Annick Girardin sur la dépollution de Moruroa et de Fangataufa. « Si pour vous dépolluer c’est déconstruire les ruines des infrastructures logistiques pour effacer les traces visibles de l’époque de …

Continuer à lire »

Oct 15

DIJON : ILS VEULENT DÉSAMORCER LA BOMBE

Dans le cadre d’une journée nationale d’action devant neuf sites où la bombe atomique française est présente, un collectif d’associations de Côte-d’Or (Sortir du nucléaire, Les Amis de la terre, Attac, le Mouvement de la paix et le Mouvement pour une action non-violente) se sont réunis devant le CEA Valduc ce dimanche matin à Salives. Il …

Continuer à lire »

Mar 27

RADIOACTIVITÉ : UN HÉRITAGE ENCOMBRANT EN XAINTRIE CORRÉZIENNE

L’association « Agir Autrement pour la Xaintrie (http://agirpourlaxaintrie.fr/)  » lutte pour obtenir une dépollution des sites contaminés suite à l’exploitation des mines d’uranium sur ce secteur de la Corrèze. Une séance de mesures sur le terrain a eu lieu pour constater, de visu, la présence de radioactivité : l’expérience a été édifiante.  Les 25 et 26 …

Continuer à lire »

Fév 03

POLLUTION RADIOACTIVE À LA HAGUE : L’ACRO DEMANDE PLUS DE TRANSPARENCE ET DE CONCERTATION

Le 31 janvier, l’Association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest (Acro) a demandé plus de transparence et une concertation sur la dépollution autour du ruisseau des Landes à La Hague (Manche). En octobre 2016, l’Acro avait révélé la présence de cobalt-60, d’iode-129, de césium-137 et d’américium-241 à proximité du ruisseau des Landes situé …

Continuer à lire »

Jan 02

AREVA NARBONNE : DÉPOLLUTION DES EFFLUENTS DU TRAITEMENT DE L’URANIUM, QUEL RISQUE ?

Dans le cadre d’un processus de réduction ou d’élimination des déchets de la conversion de l’uranium, Areva NC (Narbonne) a demandé une autorisation d’exploiter pour son projet TDN, qui vise le traitement des effluents liquides. Les associations locales qualifient ce procédé d’ »usine à gaz » et s’inquiètent des retombées possibles pour la santé et l’environnement. L’enquête …

Continuer à lire »